FOR REAL

A moins qu’il ne s’agisse en réalité d’un Mc Chicken à l’intérieur d’un Double CheeseBurger dans un Burger King® au sein d’une campagne de pub au fond du cul de Thomas Clément partout sur Twitter, dans la matrice de l’Internet.

Blagues à part, Inception est un film à voir (et revoir), avec les qualités et les défauts que peut avoir un McGangBang.

Si vous avez vu le film (ainsi que Shutter Island), n’hésitez pas à lire cette critique du film qui fait une bonne synthèse des différentes interprétations possibles.

Le site sencritique nécessite une insception ; si vous en avez besoin, j’ai des invitations, mais ils m’ont autorisé à reproduire une partie de cette critique ici.

[SPOILER] après l’image.

[...]

Je vais commencer par les fins faciles à accepter et terminer par les plus difficiles :

1°) La première fin possible est que Cobb (Dicaprio) est dans un rêve (la toupie ne s’arrête pas) mais seulement dans cette scène finale (puisque la toupie s’arrête dans d’autres moments du film). Seulement ce rêve est dû à la scène précédent le réveil dans l’avion, celle où il retrouve Saito dans les limbes et qu’il lui rappelle le contrat qu’ils ont passés. Saito, qui a passé une vie entière dans les limbes (car décédé trop tôt pendant l’opération), est terriblement rongé par la haine et prend le flingue (là le film fait une ellipse), tue Cobb qui, au lieu de se réveiller dans la réalité, plonge dans un deuxième niveau des limbes. Un deuxième niveau qui lui fait croire qu’il se réveille dans l’avion et s’en va retrouver ses enfants.

Pas mal non ?

2°) Wikipédia y va de son explication et celle-ci tient la route aussi et prend la forme suivante : Tout le film est une opération classique d’inception, la dernière scène est réelle et l’opération a réussie. Je cite : “Cependant, contrairement à ce que déduit le spectateur par la présence régulière de la toupie, le totem de Mallorie, à l’écran notamment lorsque les totems sont évoqués, celle-ci n’est jamais désignée comme le totem de Cobb. Il s’agit d’un détournement d’attention classique de la prestidigitation : en effet, selon cette théorie, le véritable totem de Cobb est montré régulièrement mais de façon discrète puisqu’il s’agit de son alliance qui n’apparait à sa main gauche que dans le monde onirique, celle-ci étant montrée régulièrement dans le film. L’anneau étant absent dans la scène finale, la fin serait donc un happy end.”

3°) La troisième fin plausible force à remettre en question toute l’idée de l’opération. L’idée étant de ne pas être une opération menée par Cobb pour poser une idée dans la tête de Fischer mais une opération menée par Miles (le père de Cobb) dans le cerveau de son fils pour lui permettre de faire définitivement son deuil et le pousser à revenir à la réalité. On se rend compte notamment que Miles se déplace facilement (A Paris, Los Angeles, etc.), comme dans un rêve donc. De plus, c’est lui qui introduit Ellen Page auprès de Cobb. Cette dernière n’hésitera pas à se rapprocher de Cobb pour lui montrer son soutien et pour tuer sa femme dans les limbes. Fischer n’est donc pas la personne que l’on arnaque mais un acteur tout comme les autres dans le rêve de Cobb. Cobb est l’homme visé par l’inception. Les regards des membres de l’équipe à la sortie de l’avion passant du “On a réussi la mission” au “On a réussi à te sauver du mal qui te rongeait”. L’histoire serait alors une véritable ode à l’amour que portent les amis d’un homme rongé par la mort de sa femme et qui se sont alliés dans une dernière mission suicide pour le ramener à la réalité. Il faut donc imaginer que la scène finale est la seule véritable scène de la réalité et que la toupie va tomber tôt ou tard.

Vous n’avez pas trop mal au crâne ? Attendez de lire celle-là.

4°) Cette dernière interprétation (et pour moi une des meilleures) repose sur le fait que le film entier est un rêve. Vous allez me répondre tout de suite du tac au tac que dans certaines scènes la toupie s’arrête de tourner. Et bien je vous répondrais que cette toupie a appartenu à Mall avant d’appartenir à Cobb (premier élément bizarre). Mais également que si l’on est dans un rêve, la règle du “si la toupie s’arrête, on est dans la réalité” ne s’applique pas puisque cette règle a été établie dans un rêve (vous suivez ?). De plus, dans la scène où Mall va se jeter dans le vide, il faut noter qu’elle se trouve en face de leur appartement (comme a-t-elle traversée ?). Certains diront : elle a changé d’immeuble et elle est montée là. Moi j’ai envie de dire qu’on est dans un rêve et que cette opposition des deux êtres symbolisent la barrière qui les séparera toujours.”

[...]

Par artificier le 17 août 2010

[/SPOILER]

Et on finit comme on a commencé :