Un des travers du langage télévisuel qui m’irrite le plus est la volonté de multiplier les comparaisons bidons et les équivalences les plus improbables sous le prétexte fallacieux de nous faire mieux appréhender ce dont on parle, mais dans le but inavoué de nous estourbir à grand coups de comparaisons et autres conversions.

continue reading…